Carnet de voyage : New York / Québec – Jour 10

Si vous découvrez les articles Carnets de voyage pour la première fois, je vous conseille avant tout de lire la Présentation de la catégorie Carnets de Voyage.

Voyage New York / Québec (mars 2014) – Jour 10

 

Ce matin, réveil de bonne heure (et de bonne humeur !) : nous prenons le train en direction de Québec. La tempête de neige avait continué dans la nuit, il y avait bien 15 bons centimètres de neige fraîche dans la ville. La météo indiquait -14°, on n’a pas traîné sur le chemin !

A la gare, nous avons trouvé l’organisation très bien pensée : le hall se situe au niveau 0 et les voies sont en dessous, au niveau -1. On y accède par des escaliers qui sont fermés tant que la voie du train n’est pas annoncée. Une fois le quai affiché, tout le monde se met en file indienne au niveau de l’escalier, en fonction de l’ordre d’arrivée. Ensuite, un agent arrive, ouvre l’accès à l’escalier et contrôle individuellement les billets de tout le monde avant l’accès au train.

Avec la tempête de neige on avait peur que le voyage soit perturbé, ou carrément annulé mais non, le train est bien parti à la bonne heure. Encore une fois, il y avait la wifi à bord donc pas le temps de s’ennuyer ! Décidément, les trains nord américains sont vraiment trop cools ! Nous sommes donc partis à l’heure mais arrivés en retard à cause des conditions climatiques (3 heures et demi de voyage au lieu des trois heures prévues).

gare-quebec-city

La jolie gare de Québec.

Arrivé à Québec j’ai trouvé l’intérieur de la gare absolument magnifique avec ses petites briques rouges et la décoration en fer forgé. Et comme toujours quand on débarque quelque part, il faut un peu de temps pour prendre ses marques. On avait prévu de s’arrêter manger dans une pizzeria recommandée par le routard à côté de la gare. Manque de bol, impossible de la trouver, elle avait dû fermer. A la place, on s’est arrêté à Brynd, un petit resto spécialisé dans la smoked meat (viande fumée) pour goûter à leur fameuse poutine… à la smoked meat ! Un vrai régal ! Et le serveur est super sympa !

On est ensuite partis à la recherche de notre hôtel situé à un petit kilomètre de marche de la gare. On vérifiait régulièrement la direction sur le plan lorsqu’un couple de personnes âgées nous arrête pour nous demander si on a besoin d’aide. C’est toujours très agréable, surtout que pour le coup, on n’était pas vraiment sûrs de nous !

Arrivés à l’hôtel (Manoir Charest), on a tout de suite été charmé par l’accueil du gérant et aussi par la chambre. C’est un petit hôtel particulier, sans prétention, mais qui remplit très bien son rôle : bien placé, confortable et propre. En plus, le petit déjeuner est compris dans le prix, le tout pour 85€ les deux nuits !

chambre-manoir-charest-quebec-city

Notre jolie chambre au Manoir Charest

La tempête de neige s’est aussi abattue sur Québec. Il y a bien plus de neige ici qu’à Montreal, pas loin d’une bonne cinquantaine de centimètres ! C’est juste magique. On est sorti se promener dans le vieux Québec : on a fait quelques boutiques de souvenirs et on a marché de l’hôtel de ville jusqu’au château Frontenac. La vieille ville est absolument magnifique. Toutes ces petites maisons de pierres décorées de peintures différentes, ces remparts et ces portes anciennes, ces gens tous plus accueillants les uns que les autres et toute cette neige, un vrai paysage de carte postale ! Nous qui arrivons de Montréal, je trouve Québec beaucoup plus chaleureuse et accueillante en comparaison.

Pour ce soir, pas de chichis : on est allé se chercher un plat de pâtes à emporter dans un restaurant à côté de l’hôtel et on est rentré manger au chaud devant Pretty Woman. Que du bonheur ! Bon par contre, on n’a toujours pas pris le temps d’écrire les cartes postales, va vraiment falloir qu’on s’y colle !

Cet article vous a été utile ?

Laissez une évaluation si vous l'avez aimé !

0/5Nombre de vote(s) : 0

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.