Petit guide pour bien préparer son voyage à New York

ceetiz-ancvComment préparer son voyage à New York ? Telle est la question du jour ! Si vous êtes novice dans le domaine de l’organisation de voyages, ce petit guide devrait vous fournir toutes les clés nécessaires pour organiser un super voyage à New York.

Il y a quelques mois, je m’étais déjà penchée sur la question dans l’article Comment organiser un voyage. Les conseils généraux de cet article s’appliquent à l’organisation de n’importe quel type de voyage, mais sachez que pour les séjours à New York, vous devrez passer en plus par quelques étapes bien spécifiques (qui s’appliquent en fait à tous les voyages à destination des Etats-Unis).

Voici donc les principales étapes pour organiser un voyage à New York. Tous les aspects de l’organisation seront abordés : des démarches administratives obligatoires jusqu’aux derniers préparatifs avant le départ.

1. Faire une première demande ou un renouvellement de passeport

passeportC’est LE point de départ de tout voyage en dehors de l’union européenne : sans passeport, pas de voyage ! Les modalités seront différentes selon que vous effectuez une première demande ou un renouvellement. Quoi qu’il en soit, il faudra passer par le service dédié de votre mairie : prendre rendez-vous, apporter toutes les pièces justificatives et patienter jusqu’à la délivrance du précieux document (environ une dizaine de jours). Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la page officielle d’informations sur les passeports.

Et si vous possédez déjà votre passeport, assurez-vous que la date d’expiration soit suffisamment éloignée dans le temps.

2. Faire une demande d’ESTA

logo-estaCertains pays (dont la France) font partie du programme d’exemption de visa : autrement dit, si vous partez de France, vous n’aurez pas besoin d’un quelconque visa pour voyager aux Etats-Unis, mais il vous faudra obligatoirement passer par la case ESTA.

Ce Système Electronique d’Autorisation de Voyage prend la forme d’un questionnaire à remplir en ligne. Il faut ensuite attendre la réponse du département de la sécurité intérieure des Etats-Unis pour avoir le droit de séjourner sur le sol américain. Une seule adresse officielle pour faire sa demande d’ESTA : https://esta.cbp.dhs.gov/esta/ . Vous pouvez ensuite choisir de remplir le formulaire dans la langue de votre choix. Répondez tout à fait sincèrement aux questions posées (qui sont parfois un peu saugrenues !) et aux autres demandes de renseignement. La procédure coûte 14$, à payer par carte de crédit directement sur le site. Vous pouvez faire le choix de payer immédiatement ou avec un délais de quelques jours. Au terme du paiement, vous devriez recevoir immédiatement la réponse de votre admissibilité aux Etats-Unis. Une fois l’autorisation de séjour confirmée, L’ESTA vous donne le droit de voyager aux Etats-Unis pendant une durée de 90 jours maximum renouvelables sur une période de deux ans. Passés les deux ans, il faudra faire une nouvelle demande.

Dans le cas où vous avez déjà obtenu votre autorisation ESTA pour un précédent voyage et que celle-ci est toujours valide pour votre futur voyage, n’oubliez pas d’actualiser votre demande en cas de changement de certaines données (par exemple votre adresse aux Etats-Unis).

3. Se renseigner sur les assurances voyage

pompiers-santeJe préfère insister lourdement sur la nécessité de souscrire à une assurance voyage avant d’entreprendre un voyage au Etat-Unis, et ce, que vous voyagiez seul ou en famille. Si vous partez avec des enfants, alors la question ne se pose même pas ! Vous n’en avez peut-être pas tout à fait conscience mais sachez qu’en cas de pépin, une petite visite chez le médecin généraliste vous coûtera environ 300$ et une visite aux urgences s’élève de suite à plusieurs centaines voire milliers de dollars en fonction de la gravité du cas ! L’assurance est alors tout de suite rentabilisée…

Il existe de nombreux organismes spécialisés dans les assurances voyage, notamment les assurances Chapka qui proposent un contrat spécialement dédié aux voyages en Amérique du nord. On peut choisir entre différents types de couverture (assurance annulation, assurance santé), les tarifs sont tout à fait accessibles et on gagne l’assurance de partir avec l’esprit léger.

A lire aussi : Pourquoi il est essentiel de partir en voyage à New York avec une assurance santé ?

4. Acheter les billets d’avion

logo-avionS’il est une erreur monumentale à ne pas commettre lorsqu’on prépare son voyage à New York, c’est d’acheter les billets d’avion avant d’avoir reçu la réponse du formulaire ESTA. Dans l’infime hypothèse où votre demande ESTA serait refusée, vous vous retrouveriez alors avec vos billets d’avion sur les bras et des démarches à faire pour essayer d’obtenir un visa touristique. Et même si vous avez souscrit à une assurance annulation lors de l’achat de vos billets d’avion, sachez que dans la plupart des cas, les modalités d’annulation ne prennent en compte que les motifs pour raison de santé ou raison professionnelle avec justificatif à l’appui.

Plusieurs solutions s’offrent ensuite à vous pour acheter vos billets d’avion pour New York. Vous pouvez consulter en priorité l’article suivant :

Vol pour New York, meilleurs prix et meilleures compagnies

Vous pouvez passer par les comparateurs de vol (comme les très performants skyscanner ou momondo) ou directement sur le sites de compagnies aériennes qui desservent New York depuis la France. En vrac : Air France, XL Airways, OpenSkies, IcelandAir et bien d’autres encore (KLM, Delta, Lufthansa, British Airways, American Airlanes…)

  • Quel est le meilleur moment pour acheter son billet d’avion pour New York ?

Tout d’abord, pensez à surveiller régulièrement les promotions d’Air France ou leurs ventes flash. Il y en a très régulièrement et c’est la méthode que nous utilisons à chaque fois pour nos voyages à New York. Nous avons payé 444€ le billet pour notre premier voyage et 517€ pour le second.

bon-planEt pour être sûr de ne louper aucune promotion sur les vols vers New York, pensez à mettre dans vos favoris la page des promotions du blog. Toutes les promotions ou les ventes flash concernant les vols y sont mises à jour 🙂 Vous pouvez également rejoindre la page Facebook du blog où je partage tous ces bons plans.

Mon conseil : Les prix variant sans cesse d’un jour à l’autre (et même parfois plusieurs fois par jour), fixez-vous un prix de base que vous jugez acceptable pour le tarif de vos billets d’avion. Et lorsque vous dénichez une offre qui correspond ou qui se rapproche le plus possible de ce prix, foncez ! Bien évidemment, les prix seront beaucoup plus élevés en période de vacances scolaires et l’été. En moyenne en période creuse, vous pourrez trouver des billets pour New York dans les alentours de 450€. Les prix montent jusqu’a plus de 800€ les mois d’été.

 5. Faire le point sur le budget

Liasse-dollarsUne fois que vous serez délesté du poids du budget billets, vous y verrez sans doute plus clair sur le reste de votre budget voyage. Vous l’avez sûrement déjà entendu, mais il faut vraiment le prendre en considération : New York est une ville très chère, et certainement pas la destination de vacances la plus économique !

Si vous voulez avoir une estimation du prix d’un voyage à New York, vous pouvez consulter cet article spécial budget qui vous donne plusieurs fourchettes d’estimation en fonction du moment de votre voyage (basse saison ou haute saison) et de toutes sortes d’autres variables.

 6. Consulter les guides papier de New York

Enfin, vous allez pouvoir commencer à entrer dans le vif du sujet et à remplir les cases de votre futur emploi du temps new yorkais ! Pour découvrir ce que New York a de meilleur à offrir, pas de meilleure entrée en matière que les guides papier. Vous le savez peut-être déjà pour l’avoir lu ailleurs sur le blog, mais ma grande préférence va au guide du routard New York. Et pour faire le tour des guides actuels, vous pouvez consulter cet article spécialement consacré au sujet :

Les meilleurs guides de voyage sur New York City

7. Réserver l’hébergement

Maintenant que vous en savez un peu plus sur New York et ses différents quartiers, vous pouvez commencer les repérages pour l’hébergement. Ma préférence pour les réservations d’hôtels est depuis très longtemps pour le site booking.com. Jamais de mauvaise expérience, des tarifs souvent avantageux et au cas où, une assistance téléphonique francophone 24h/24 très réactive et à l’écoute.

Pour en savoir plus sur l’hébergement touristique à New York et sur la législation particulière concernant la location d’appartement, je vous invite à consulter ces deux articles :

Quel type d’hébergement choisir pour un séjour à New York ?

Dans quel quartier loger pour votre séjour à New York ?

Pense-bête : N’oubliez pas, lorsque la réservation sera bien effective, de remplir l’adresse de votre lieu de séjour aux USA sur le formulaire de l’ESTA (la mise à jour est possible à n’importe quel moment) et sur le formulaire d’informations de votre compagnie aérienne.

8. Lister les activités choisies et acheter les pass ou les tickets à l’avance

La dernière étape majeure qui contribue à la bonne organisation de votre voyage : définir clairement la liste de vos activités. C’est un gain de temps considérable, surtout si vous ne séjournez à New York que pour quelques jours. Sachez que les files d’attentes sont très longues à New York si vous n’avez pas pensé à anticiper ! Pour un premier voyage, beaucoup d’entre vous optent pour le New York City Pass qui regroupe les 6 activités les plus emblématiques de New York tout en permettant une économie de plus de 40% sur le prix des entrées. C’est à mon sens un incontournable pour une première fois à New York.

Pour ceux qui connaissent déjà un peu la grosse pomme, il existe d’autres pass attractifs sur une foule d’autres activités : le New York Pass (réductions sur plus de 80 activités) ou l’Explorer Pass (construisez vous-même votre pass en choisissant un certain nombre d’activités). Enfin, si aucune de ces pass ne vous convient tout à fait, vous pouvez acheter les billets de vos activités directement en ligne. Il vous suffit de vous rendre sur la page Tickets où vous trouverez des liens directs pour acheter les e-billets d’une foule d’activités et de visites à New York.

9. Prévenir la banque de votre voyage

Tout à fait le genre de détail auquel on ne pense pas jusqu’au jour où il arrive une tuile. Il est important de prévenir votre banque (conseiller bancaire, centre financier…) de vos dates et de la destination de votre voyage quelques jours avant le départ. En effet, dans l’ignorance de vos projets de voyage, la banque peut tout à fait interpréter ces opérations bancaires inhabituelles comme frauduleuses ou suspectes et bloquer immédiatement toutes les opérations de votre compte. Ce qui rend les choses passablement compliquées une fois qu’on est de l’autre côté de l’Atlantique.

10. L’échange de devises

Liasse-dollarsDans ce domaine, personne n’est du même avis. Il y a ceux pour qui il est plus avantageux de faire changer un maximum d’argent en dollar avant le départ et ceux qui évitent au contraire de trop changer d’argent et qui préfèrent les transactions par carte de crédit une fois sur place. Je ne pense pas qu’une méthode soit meilleure que l’autre, c’est surtout une question de confort personnel. Mais nous sommes indéniablement des partisans du clan carte de crédit.

Concernant le change de devises : d’une, les taux de change des banques sont généralement très peu avantageux, et de deux, il faut rajouter à ça la commission qu’ils prennent sur l’opération. Et vous vous retrouvez ensuite avec une énorme somme d’argent en liquide, qu’on peut perdre facilement, se faire voler ou que sais-je.

Concernant les opérations en carte bleue : pour chaque achat effectué en dehors de l’Europe, votre banque prélèvera une petite commission sous forme de pourcentage de la somme payée. Aucune des banques ne prélève exactement le même pourcentage mais il s’élève généralement entre 2 et 3% du montant. Pas de quoi fouetter un chat, ça ne change pas grand chose au montant initial de l’achat (qu’il soit petit ou grand).

Concernant les retraits par carte bancaire : ils sont à manier avec un peu plus de précautions que les paiements en carte bleue car des frais fixes d’environ 3€ sont facturés pour chaque retrait en plus de la commission de 2 ou 3%. Il est donc déconseillé de retirer de l’argent trop souvent, il vaut mieux se contenter de quelques retraits de sommes assez importantes.

Et pour ne pas avoir de mauvaises surprises une fois sur place, renseignez-vous auprès de votre banque sur les plafonds de retrait et de dépense de votre carte de crédit. Il ne faudrait pas que votre carte soit bloquée pour cause de plafond dépassé !

panorama-new-york-city Voilà, vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir pour organiser un voyage du tonnerre à New York ! J’espère que ces conseils de paperasse, de démarches administratives et d’organisation vous auront permis d’y voir plus clair. Ne prenez pas peur devant l’ampleur de la tâche, vous aurez largement le temps de vous occuper de tout ça durant les mois qui précèdent votre voyage.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à mettre les pieds dans l’avion et à vous laisser porter dans la plus belle ville du monde ! Amusez-vous bien !

Un commentaire

  • Les distributeurs de billets peuvent cracher jusqu’à $ 800 d’un coup. Il est exact que chaque retrait est coûteux. Mais surtout évitez ces petits  » ATM  » qu’on retrouve dans les petits commerces. Ce sont parfois des pièges à con ( ils peuvent cloner votre carte ) . Je préfère utiliser le guichet automatique d’une banque ayant pignon sur rue ( À tous les coins de rue à New York )
    À New York n’hésitez pas à marcher et traversez le pont de Brooklyn à pied . Ils date d’un époque ou l’auto n’existait pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *