Lorsqu’on organise un voyage à New York, il y a bien sûr énormément de choses à penser ! Et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, surtout lorsqu’on voyage à NYC pour la première fois. Après des mois d’organisation, on peut parfois oublier certaines petites choses qui sont pourtant essentielles pour passer un bon voyage.

Je vous propose donc aujourd’hui de faire le tour avec moi des principaux pièges et erreurs à éviter de faire lorsqu’on voyage à New York City ! Parce que New York est, à juste titre, une ville pleine de surprises et qu’on peut toujours y découvrir de nouvelles choses même après plusieurs voyages, il est pour autant essentiel de rester bien informé afin de limiter les imprévus ou tout simplement de ne pas se laisser surprendre ! Avec ce petit guide, pas de doutes, vous serez paré à (presque) toutes les éventualités !

A lire aussi : Ce qu’il ne faut pas faire à la dernière minute avant un voyage à New York

Erreur n°1 : Partir sans assurance santé

S’il y a une seule et unique erreur à ne pas faire avant un voyage aux États-Unis et donc à New York, c’est bien de partir sans assurance voyage ! Dans notre cas, je ne pense pas spécialement aux assurances annulation (qui sont pourtant bien utiles) mais surtout aux assurances santé et responsabilité civile.

On ne le répétera jamais assez, les frais médicaux aux États-Unis peuvent rapidement atteindre des sommets, même pour des blessures ou des maladies sans gravité. La moindre consultation médicale ne coûte pas moins que la bagatelle de 200 $ (au minimum), 300 en moyenne. Encore plus si vous voyagez avec vos enfants, l’assurance est un véritable incontournable. De même pour la responsabilité civile : si par malheur vous endommagez les biens matériels ou corporels d’une personne pendant votre voyage, les montants peuvent rapidement devenir astronomiques.

fleurs-flatiron-building-new-york-cityPour parer à toute éventualité, il existe de nombreuses assurances voyage dont Chapka Assurances qui propose de très bons seuils de couverture spécialement dédiés aux États-Unis. À partir de 28€ par semaine, on aurait quand même tort de prendre le risque de gâcher un voyage à plusieurs milliers d’euros !

A lire aussi : Pourquoi il est essentiel de partir en voyage à New York avec une assurance santé

Erreur n°2 : Oublier que les tarifs sont affichés hors-taxes

C’est quelque chose que je lis très régulièrement, notamment dans les avis des voyageurs laissés sur TripAdvisor. Certains se plaignent d’avoir à payer 15% de taxes additionnelles sur leurs tickets de caisse. Eh oui, aux États-Unis et donc à New York, absolument TOUS les prix sont affichés hors-taxes. Ceci concerne aussi bien le prix des hôtels, que des restaurants ou de n’importe quel article ou service proposé à la vente. Ce qui complique un peu les choses, c’est qu’il existe différents pourcentages de taxes en fonction des produits ou des services que l’on achète :

  • Pour les hôtels, il faut rajouter environ 15 % de taxes au total de votre facture.
  • Pour les achats en magasin ou n’importe quel autre paiement en boutique (épicerie, supermarché, coiffeur, spa, manucure, cireur de chaussure et tutti quanti), il faut rajouter environ 9 % de taxes au total de votre facture.
  • Pour les restaurants, il faut également ajouter environ 9 % de taxes au total de votre facture sans oublier non plus le fameux pourboire.

Erreur n°3 : Oublier de laisser un pourboire au restaurant (ou ailleurs)

bareburger-new-york-city
A table, chez Bareburger !

Continuons donc à propos de ce fameux pourboire ! Complètement anecdotique en France, le pourboire n’a pas du tout le même statut en Amérique du Nord.

Il fait partie intégrante de ce qu’un consommateur doit laisser après sa visite dans certains établissements où il reçoit un service, notamment les restaurants, les bars, et plus largement les établissements ou les situations où quelqu’un s’occupe de vous (coiffeur, portier, femme de ménage, femme de chambre, esthéticienne, serveur, porteur de bagage, chauffeur, taxi etc…). Le pourboire constitue une part non négligeable du salaire de ces professions et les usages sont plutôt clairs en la matière :

  • On laisse entre 15 et 25% du prix HT au restaurant.
  • En taxi, on laisse 15% du prix de la course.
  • Pour les « petits » services, on laisse entre 1 et 5$ en petite coupure et par service rendu (barman, porteur de bagages, femme de chambre etc…).

Bien sûr, les pourboires ne sont pas forcément facile à calculer et à manier lors d’un premier séjour à New York (et même après !). Pour faire le tour du sujet, je vous conseille de lire en complément mon petit guide des pourboires à New York !


Idée cadeau
Le carnet de voyage spécial NYC, prêt à remplir et à personnaliser vous attend pour votre futur voyage à New York. Disponible sur la boutique du blog !

Découvrir le carnet


Erreur n°4 : penser que tout le monde va parler français

Bien sûr, New York est une ville énorme qui accueille chaque année des millions de touristes venus du monde entier. Les infrastructures touristiques de la ville sont donc logiquement très développées ainsi que les services dédiés aux visiteurs. On pourrait donc avoir tendance à penser que partout, il sera possible de trouver quelqu’un qui parle notre langue.

Faux !

Si les new yorkais sont généralement très compréhensifs avec les étrangers qui ne parlent pas couramment anglais, il sera en revanche beaucoup plus difficile de trouver des interlocuteurs français en dehors des grands hôtels (et encore il n’y a pas véritablement de règle en la matière). De même, dans les restaurants et les fast-food, même si les serveurs sont habitués à recevoir tous les jours des touristes, n’espérez pas vous exprimer en français dans la grande majorité des cas.

Vous l’aurez compris, il faudra un peu réviser vos notions d’anglais avant le départ 🙂 Et pour ceux qui seraient inquiets de manier la langue de Shakespeare, vous pouvez emporter avec vous un petit guide de conversation de voyage qui peut s’avérer bien utile pour éviter de grosses incompréhensions !

Erreur n°5 : Fumer où on veut

interdiction-fumer-new-york
Interdiction de fumer à Herald Square !

Il s’agit là de l’une de ces règles collectives totalement inconnues en Europe et pourtant largement présentes en Amérique du Nord.

Si vous êtes fumeur, il faut savoir que l’on ne peut pas fumer où l’on veut dans l’espace public à New York et surtout, que vous risquez gros s’il vous prend l’envie de fumer une cigarette à un endroit interdit. Par exemple, sur les trottoirs des rues et des avenues, je vous conseille de surveiller les plaques qui ornent les entrées des buildings, des magasins ou des différents établissements. En effet, beaucoup d’immeubles interdisent de fumer dans une enceinte de 9 mètres autour de leur entrée.

Ceci pour éviter les attroupements de fumeurs aux heures de pause. De même, sachez qu’il est interdit de fumer dans la plupart des parcs de la ville. Pensez donc à jeter un œil aux panneaux qui vous entourent avant d’allumer une cigarette ! Sinon, comme chez nous, il est interdit de fumer au restaurant ainsi que dans tous les lieux publics.

Erreur n°6 : Sous-estimer les prix

Ce n’est sans doute pas la première fois que vous le lisez sur le blog : New York est une ville très chère. Si ce principe est avant tout valable pour les résidents, il l’est également pour les touristes. L’hébergement en particulier représente un gros poste de dépense. Pour la moyenne basse, une nuit à l’hôtel à New York coûte environ 200 €. Et plus la haute saison se rapproche, plus les prix s’envolent !

Nous avons également perdu un gros pouvoir d’achat ces dernières années avec l’augmentation du cours du dollar par rapport à l’euro. Je me souviens encore de mon premier voyage à New York où l’euro était encore nettement supérieur au dollar ! Désormais, c’est presque fini. Il faut s’y faire, le shopping n’est peut-être plus aussi intéressant qu’avant mais il est encore possible de faire de bonnes affaires notamment au niveau des vêtements et des accessoires.

Erreur n°7 : Sous-estimer les temps d’attente

magnolia-bakery-west-village-nyc
Préparez-vous à attendre à Magnolia Bakery !

Vous ne le savez peut-être pas encore mais vous n’allez pas tarder à le découvrir pendant votre voyage : à New York on attend beaucoup et on attend souvent ! Rassurez-vous, cela ne concerne pas uniquement les touristes. Dans une ville de 8,5 millions d’habitants (dont 1,5 million seulement pour l’île de Manhattan), on comprend rapidement que la multitude rend parfois les choses un peu compliquées. Notamment en ce qui concerne les restaurants.

Si vous avez repéré des adresses en particulier sur vos guides ou sur TripAdvisor, consultez toujours le site du restaurant afin de savoir s’il est possible de réserver une table en ligne ou par téléphone. Sinon, il ne reste plus qu’à faire la queue avant de pouvoir vous attabler !

Idem en ce qui concerne les visites et les activités touristiques. Je recommande toujours de réserver ses billets ou ses pass à l’avance histoire d’éviter d’avoir à tout acheter sur place. Sachant que de toute façon, même avec les billets, il faudra généralement attendre son tour avant de pénétrer sur les lieux de l’activité ou de la visite. Plus qu’une file d’attente à faire sur deux, on a déjà économisé 50% du temps d’attente 🙂

Enfin, je ne m’éternise pas sur le sujet des caisses des magasins… Je reste traumatisée de ma dernière file d’attente à la queue des caisses de Century 21 un samedi après midi. Bref, prenez une bouteille d’eau et votre mal en patience !

Erreur n°8 : Sous-estimer les temps de déplacement

Peut-être le piège le plus fréquent pour les touristes inexpérimentés à New York. On a tendance à croire que tout est proche à Manhattan et que d’un coup de métro ou de taxi, on peut rejoindre tel ou tel endroit en quelques minutes. Dans la théorie c’est peut-être possible, mais dans la pratique ça l’est beaucoup moins ! D’où l’importance de ne pas prévoir de journées trop intenses ou d’activités trop disséminées géographiquement. Même si sur le plan, ces deux lieux ont l’air d’être plutôt proches, n’oubliez pas que les blocs ont toujours l’air plus petits sur le papier qu’ils ne le sont une fois sur le trottoir. Vos jambes vous remercieront probablement de ne pas être trop ambitieux sur les déplacements à pieds !

metro-new-york-city
En pleine heure de pointe !

Idem si vous prévoyez des déplacements en taxi, pensez aux embouteillages surtout en plein centre en soirée ainsi que sur les artères périphériques de l’île. Et pour le métro, même si les rames passent très souvent et surtout 24 heures sur 24, n’oubliez pas de surveiller les panneaux qui indiquent les déviations et les suspensions de lignes qui surviennent généralement le week-end. Pour le reste, je vous conseille fortement de vous familiariser en amont avec le fonctionnement du métro new-yorkais qui peut s’avérer être un véritable casse-tête même lorsqu’on a l’habitude de le prendre ! Avec les éventuelles erreurs de parcours, on voit parfois son temps de trajet doubler, voire tripler…

➜ A lire aussi : Le guide du métro à New York

Erreur n°9 : Penser que tout sera comme en France

Certains voyageurs sont parfois négativement surpris de ce qu’ils trouvent sur place. Un article du blog concentre par exemple plusieurs commentaires de voyageurs déçus de ne pas trouver à New York ce qu’ils avaient imaginé, notamment à propos de la restauration et de l’alimentation. S’il est tout à fait possible de bien s’alimenter à New York à un prix tout à fait raisonnable, certains s’étonnent des prix pratiqués par les restaurants traditionnels.

Effectivement, certaines choses à New York sont beaucoup plus chères qu’en France et notamment les restaurants. D’où l’importance de se renseigner avant de partir sur les autres types d’établissements que l’on peut trouver (delis, diners etc…). De même, il faut savoir que l’alcool et les cigarettes coûtent les yeux de la tête à NYC.

Il ne s’agit là que de quelques exemples qui illustrent tous le même principe : non, tout ne sera pas comme en France lors de votre voyage à New York ! Et c’est bien pour cela que nous aimons tant voyager ! Pour observer d’autres façons de vivre et de penser, pour s’enrichir et apprendre de la différence, sans jugement de valeur. Certaines choses nous plairont plus, d’autres beaucoup moins. C’est justement là tout le piment des voyages !

A lire aussi : 10 bonnes adresses pour manger sain et pas cher à New York 

empire-state-building-new-york-city

Et voilà, j’espère que ce petit guide des pièges et erreurs à éviter vous sera utile pour votre futur voyage à New York ! Bien sûr, si vous pensez à d’autres éléments qui ne figurent pas dans cette liste, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires. Ils seront probablement utiles à d’autres voyageurs !

 

 

Cet article vous a été utile ?

Laissez une évaluation si vous l'avez aimé !

4.8/5Nombre de vote(s) : 108