S’il est une petite mise à niveau à faire avant de partir en voyage à New York (et plus largement aux États-Unis), c’est bien sur la question des pourboires ! De l’autre côté de l’Atlantique, les usages sont en effet très différents en la matière : là-bas, on donne des pourboires très souvent et dans une multitude de situations. Cet article a donc pour objectif de répondre à toutes les questions que l’on peut se poser à propos des pourboires à New York : Quand donner ? Combien donner ? À qui donner ? Avec ce petit guide des tips, vous ne serez plus jamais perdu au moment de payer !

A lire aussi : Les pièges et erreurs à éviter lors d’un voyage à New York

Pourquoi donne-t-on autant de pourboires aux États-Unis ?

Aux USA, à la différence de chez nous, certaines prestations de services ne sont pas automatiquement incluses dans la note finale du consommateur. Vous allez effectivement payer le prix de votre repas ou de votre chambre d’hôtel sans que ne soit facturé l’intervention des différents services. Le pourboire représente donc en fait la part légitime à payer pour ces services. Comme vous pouvez le constater, le pourboire n’a donc pas du tout la même définition en France qu’aux États-Unis :

  • En France : c’est un petit plus accordé par le consommateur en cas de satisfaction.
  • Aux États-Unis : il s’agit du paiement légitime du travail lié au service d’autrui.

Les tips sont donc essentiels et constituent la part la plus importante des salaires des professionnels concernés (serveurs, femmes de chambre, chauffeurs de taxi etc…). Ne pas donner de pourboire vous fera donc passer pour un rustre et un impoli. Sachez d’ailleurs qu’en la matière, nous autres français avons plutôt mauvaise réputation ! Mais il ne tient plus qu’à vous de changer la donne 🙂billet-dollar

Les pourboires à l’hôtel

Pour ceux qui séjournent à New York dans de beaux hôtels, il va falloir mettre la main à la poche régulièrement. Pour les autres, n’oubliez pas de faire un geste au moins pour les femmes de chambre.

À qui donner ?

  • Au portier qui vous appelle une voiture.
  • Au bagagiste.
  • Aux femmes de chambre.
  • Plus généralement, à chaque personne qui vous rend un service ou qui vous aide.

Combien donner ?

1 ou 2 dollars par jour ou par service rendu.

Les pourboires au restaurant

Le pourboire prend la forme d’un pourcentage calculé à partir du montant de l’addition. Il est d’usage de laisser entre 15 et 25% du montant (15 % étant le minimum et 20 % un montant tout à fait acceptable). Lorsqu’on vous apportera l’addition, vous allez devoir inscrire dessus le montant du pourboire que vous ajoutez. On paye ensuite la somme totale en une seule fois contrairement à chez nous où l’on paye d’abord l’addition et ensuite le pourboire. Pour les paiements en carte bleue, les terminaux proposent soit d’ajouter un certain pourcentage du montant, soit de saisir vous-même le montant du tip.

Combien donner ?

Voici un petit tableau qui vous aidera à calculer les pourboires en fonction du total de l’addition  :

  15% 20% 25%
5$  0.75  1  1.25
10$  1.50  2  2.50
15$  2.25  3  3.75
20$  3  4  5
25$  3.75  5  6.25
30$  4.50  6  7.50
35$  5.25  7  8.75
40$  6  8  10
45$  6.75  9  11.25
50$  7.50  10  12.50
60$  9  12  15
70$  10.50  14  17.50
80$  12  16  20
90$  13.50  18  22.50
100$  15  20  25

Les pourboires dans les bars

Là aussi, il est d’usage de laisser un pourboire à la fois pour le service à table et pour les consommations prises au bar.

Combien donner ?taxi-new-york

1 ou 2$ par verre.

Les pourboires dans les taxis / navettes / shuttle

Incontournables à New York, les fameux taxis jaunes demandent eux aussi leurs pourboires.

Combien donner ?

15 % du prix de la course (voir le tableau ci-dessus pour les estimations).

Bon à savoir : Les pourboires sont également largement répandus pour tous les autres types de transports avec chauffeur (navette aéroport, shuttle ou encore véhicule avec chauffeur privé comme CarmelLimo). Il est également possible désormais de laisser un pourboire aux chauffeurs de VTC (type Uber) mais pour tous ces moyens de transports, le montant du pourboire est laissé à la libre appréciation du client. Il n’y a pas de montant préconisé, il s’agit simplement d’un geste de remerciement pour un service bien rendu.

Les tips de comptoir

Rassurez-vous, il existe aussi des endroits où les pourboires s’utilisent de la même façon que chez nous, c’est-à-dire en tant que petit plus lié à la satisfaction. Pour simplifier, vous n’aurez généralement pas besoin de payer de pourboire là où vous ne faites intervenir les services de personne. Cela concerne généralement les achats de comptoir (fast-food, bakeries, commerces divers, delis…). Mais si l’adresse en question vous a enchanté ou que vous êtes tombé sur quelqu’un de particulièrement sympa et souriant, n’hésitez pas à laisser quelques pièces dans les urnes de comptoir ! Ce geste est toujours apprécié.

Et voilà ! Vous devriez maintenant être fin prêt pour affronter toutes les tips situations à New York ! Même s’il n’est pas toujours facile de se familiariser avec d’autres usages, on prend finalement assez vite le pli. Et bien sûr, n’hésitez pas à nous faire partager vos expériences de tips (heureuses ou malheureuses) dans les commentaires !


Vous souhaitez approfondir vos connaissances sur New York avant d’y mettre les pieds ?

A lire aussi :

Idée cadeau

Le carnet de voyage spécial NYC prêt à remplir et à personnaliser vous attend pour votre futur voyage à New York ! Disponible sur la boutique du blog.

Découvrir le carnet

 

Dites-moi si vous avez aimé cet article !
0 avis (0/5)