Les calèches de Central Park

Arrêtons nous exceptionnellement aujourd’hui sur un fait d’actualité qui provoque le débat outre Atlantique depuis plusieurs mois : les calèches de Central Park !

Attraction touristique à succès, les calèches de Central Park sont une des images fortes associées à la ville New York, sans doute au même titre que les gondoles de la célèbre cité vénitienne. Les 68 calèches installées à Central Park depuis plus d’un siècle accueillent aussi bien les touristes que les New Yorkais à leur bord. Amoureux en quête de romantisme ou nostalgiques des temps anciens, tout le monde trouve une bonne raison de monter dans les calèches de Central Park ! Ces dernières accueillent entre 4 et 5 passagers par calèche et vous offrent une promenade de 45 minutes dans les allées de Central Park.

Mais combien coûte exactement cette ballade hors du temps ? Eh bien, sachez que le prix est fixé à la calèche et non au nombre de passagers. Ainsi, que vous soyez deux ou cinq personnes à remplir la calèche, il vous en coûtera la somme unique de 165$ ! Et si vous êtes prévoyants et que vous désirez planifier votre promenade en calèche à l’avance, vous pouvez réserver en ligne ici.

caleche-central-park

Oui mais voilà, les temps changent et les préoccupations des hommes aussi !

Groupes de pression et associations de défense des animaux militent depuis plusieurs années pour la disparition des calèches de Central Park. Dénonçant les conditions de travail et d’entretien des chevaux, ces groupes ont depuis, reçu le soutien de nombreuses personnalités politiques dont le nouveau maire de New York, Bill de Blasio. Le nouveau maire promet donc depuis sa campagne municipale la disparition des calèches de Central Park dans un délais de 3 ans et leur remplacement progressif par des modèles électriques de voitures du début du XXe siècle. Le projet doit maintenant être validé par le conseil municipal de la ville.

De l’autre côté, l’association des calèches de New York (Horse and carriage Association) menée par Christina Hansen se défend de ces attaques. Les cochers ont d’ailleurs crée le site savenychorsecarriages.com qui défend la passion de ces hommes et de ces femmes pour leur métier et leurs chevaux. L’association en appelle à tous pour la défense de leur cause : pétitions, partages sur les réseaux sociaux, dons, appels au conseil municipal, tout est bon pour sauver les calèches de Central Park !

Mais dans ces débats virulents, il n’est pas toujours facile de discerner les réelles intentions de chacun, d’autant que les enjeux finissent par dépasser la simple défense de la condition animale. Argent et considérations économiques s’immiscent partout : le groupe de pression NYClass a ainsi dépensé 1,3 million de dollars dans le financement des campagnes municipales des candidats opposés aux calèches de Central Park (dont fait partie Bill de Blasio). Les cochers quant à eux dénoncent la récupération par la ville des locaux très prisés des écuries de Central Park

Pas facile donc de s’y retrouver. La bataille ne fait que commencer.

Et vous, êtes-vous pour ou contre la disparition des calèches à Central park ?

___________________________

Crédit photo :

– « USA-NYC-Central Park2 » by Ingfbruno – Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons – http://commons.wikimedia.org/wiki/File:USA-NYC-Central_Park2.JPG#mediaviewer/File:USA-NYC-Central_Park2.JPG

3 commentaires

  • Le problème, c’est qu’il y a parfois des accidents entre les calèches et les voitures, ce qui est très dangereux aussi bien pour les hommes que pour les chevaux qui ne méritent pas de saigner sur le pavé… Une voiture électrique se contrôle forcément mieux qu’un cheval qui s’emballe…
    Pour l’ambiance je suis bien sûr pour les calèches (quand elles sont tenues par des gens qui respectent et s’occupent bien de leur cheval). Mais il y a aussi des dérives avec des gens qui privilégient le rendement de la calèche plutôt que le bien être du cheval…

  • En effet il serait fort dommage de remplacer ces romantiques calèches par des engins électriques !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *