Carnet de voyage New York / Québec – Jour 22

Si vous découvrez les articles Carnets de voyage pour la première fois, je vous conseille avant tout de lire la Présentation de la catégorie Carnets de Voyage.

Voyage New York / Québec (Mars 2014) – Jour 22

 

La vue matinale depuis la chambre du One Un est toujours aussi époustouflante. Les façades de l’Empire et du Chrysler reflètent les rayons orangers du soleil. A la base, on avait prévu pour ce début de matinée de monter à la piscine de l’hôtel. Mais à peine réveillés, on savait déjà que les plans seraient modifiés ! Impossible de ne pas passer un maximum de temps à errer dans les rues pour ce dernier jour à New York.

On s’est vite préparé et on a laissé les bagages à la consigne de l’hôtel. Ensuite, on est allé prendre notre petit déjeuner au food court de Grand Central. Finalement, on décide de passer le reste de la matinée à explorer un quartier qu’on ne connaît pas encore : l’Upper West Side. 

On a souvent tendance à associer l’Upper East Side et l’Upper West Side comme les deux quartiers chics de Manhattan. Mais c’est peut-être la seule chose qu’ils ont en commun ! Tout y est différent : l’architecture, l’atmosphère… Ça reste bien sûr très résidentiel et en pleine matinée, il n’y avait pas vraiment la foule dans les rues, ça change vraiment des quartiers du centre ! Les façades des immeubles sont réellement splendides. En remontant le long de Central Park West, je me demandais qui pouvaient bien être ces gens qui vivent dans ces superbes immeubles qui bordent Central Park. J’imaginais ce que ça pouvait faire de sortir de là tous les jours. C’est juste un autre monde. On a marché tranquillement sur Central Park West jusqu’au niveau du Musée d’histoire naturelle et on s’est ensuite engagé dans les petites rues perpendiculaires au parc pour pénétrer un peu plus à l’intérieur du quartier.

central-park-west-new-york

Le midi, on s’est arrêté manger à Tenzan, un restaurant japonais sur Colombus Avenue. Grand bien nous en a pris puisque ce restaurant nous restera comme un des meilleurs japonais qu’on ait rencontré (tous pays confondus !). J’ai malheureusement perdu les photos prises lors de ce repas parce qu’elles résument à elles seules la philosophie du lieu : enfin un restaurant japonais ou le poisson n’est pas chiche ! J’ai choisi une assiette spéciale saumon : makis, sashimis, et sushis (absolument énormes !). Jamais je n’avais vu de sashimis aussi épais. Mais surtout, le poisson est excellent. Florian a choisi un bento, lui aussi très copieux et délicieux, le tout pour moins de 35$ ! Qui plus est, pas le moindre touriste autour de nous mais des habitués qui ne consultent même pas le menu et qui commandent directement leur plat à la serveuse. Bref, je sais déjà qu’on y retournera très rapidement lors de notre prochain voyage à New York !

Après manger, on a décidé de marcher un peu à Central Park pour digérer. Il faisait gris, le temps était aussi maussade que nous. On a remarqué que le lac n’est plus gelé contrairement à la dernière fois où on l’a vu. De retour à Columbus Circle, on regarde la montre : il nous reste encore quelques heures libres avant de récupérer nos bagages à l’hôtel. Et ces dernières heures, je n’imaginais pas pouvoir les passer sans dire une dernière fois au revoir à West Village.

bow-bridge-central-park

Direction donc le village. On en a profité pour explorer un peu mieux Greenwich : Washington Square Park et son arc de triomphe, le début de la cinquième Avenue. En passant aux pieds du One Fifth Avenue, j’ai de suite pensé aux personnes qui habitent là (si tant est qu’il y en ait !). Quelle classe quand même d’habiter au One Fifth Avenue, ça en jette ! On termine la promenade dans les petites rues du côté de Bleecker Street. En marchant, on est tombé sur une sortie d’école. Je me suis demandé si ces gamins bruyants avaient la moindre idée de la chance qu’ils ont d’être là, dans ce quartier, et dans cette ville ! J’imagine que non, ça doit juste leur sembler… normal.

Le temps passe et il est finalement l’heure d’aller chercher nos bagages à l’hôtel. Puis direction Times Square pour manger avant de rejoindre l’aéroport. Je me disais que Times Square avec nos bagages n’était vraiment pas une bonne idée mais finalement, même dans l’affluence les gens restent cool. Petit imprévu : étant donné qu’on avait un peu d’avance sur l’emploi du temps, on a décidé de rentrer au hasard dans un pub boire une bière à quelques blocs de Times Square. Je serais bien incapable de donner le nom et l’adresse du pub où on est rentré mais on est très bien tombé : en plein happy hour ! On se serait presque cru dans une scène de film un peu cliché : un lonnnnng comptoir de bar en bois, de la musique rock à fond, une barmaid blonde un peu nonchalante mais sympa et au fond de la salle, une coach donnait un cours de pole dance ! Ça parlait fort, ça riait, vraiment une chouette ambiance !

biere budweiserEnsuite, direction Shake Shack pour un dernier burger 100% new yorkais. Et puis il a fallu prendre le métro pour l’aéroport.

On prend la ligne E, direction Jamaica Center. Le métro est bondé à cette heure, on a dû faire quasiment tout le trajet debout (environ 45 minutes). Tout est très calme dans le wagon, les trois quarts des gens dorment, les autres lisent ou jouent sur leur tablette / téléphone. C’est pourtant un métro comme il en existe des milliers sur terre, mais celui-là me fait quitter New York, alors il est certainement un peu plus triste que les autres.

On est tellement déprimés et perdus dans nos pensées qu’on en oublie presque qu’il ne faut pas descendre au terminus de la ligne mais à l’avant dernier arrêt ! On saute du métro juste à temps. Il ne reste plus qu’à faire l’enregistrement et passer les contrôles de sécurité. S’en suit une longue attente jusqu’au décollage à 23h30. Et un vol horriblement turbulent, mais ça c’est une autre histoire…

 

 


 

 

Cet article vous a été utile ?

Laissez une évaluation si vous l'avez aimé !

0/5Nombre de vote(s) : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.