10 choses insolites et surprenantes à savoir avant un voyage à New York

Parce qu’on a beau passer un temps fou à préparer notre voyage à New York et à planifier chaque petit instant du séjour, on oublie parfois trop souvent qu’il reste toujours une petite part de mystère… C’est bien connu, on se retrouve souvent confronté en voyage à une foule de petites choses auxquelles on ne s’était pas forcément préparé !

Alors, pour parer à toutes les éventualités, voici une petite liste tout en humour de ce qu’il est toujours bon de savoir avant de s’envoler vers la grosse pomme ! Voici donc ici compilés juste pour vous tous les petits secrets que j’ai récolté sur New York au fur et à mesure de mes voyages. Promis, avec ça, plus rien ne vous surprendra !

Oubliez tout ce que vous avez toujours su sur la météo

Parce que la météo n’a tout simplement aucune logique à New York ! Que ce soit en été ou en hiver, rien n’est jamais acquis. Et je ne vous parle pas des saisons intermédiaires où l’on peut observer une foule de phénomènes climatiques différents en une journée… Sachez-le : sortir en doudoune le lundi matin ne vous empêchera pas de passer la soirée en tongs le mardi soir. Ou inversement. Alors oui, mieux vaut prévoir le Doliprane avant de s’attaquer à la préparation de la valise ! Et accessoirement, toujours jeter un oeil à Accuweather avant de mettre le nez dehors 🙂

Après la pluie, le beau temps !

Votre porte monnaie va devenir votre pire ennemi

Amis épicuriens qui aimez profiter de la vie, fuyez !

Car la tentation est omniprésente à New York : nourriture, shopping, nourriture, shopping, les journées à New York ne sont rien d’autre qu’un éternel combat entre la passion et la raison. Et c’est bien connu, la meilleure façon de résister à la tentation… c’est d’y céder !

Vous serez probablement surpris par l’honnêteté des new yorkais (et plus largement des américains)

Laissez-moi vous raconter ce moment hallucinant qui a eu lieu dans le food court bondé d’un Whole Foods Market. Ce jeune monsieur est venu nous demander si cela ne nous dérangeait pas qu’il mette son iPhone à charger à la prise de courant située juste à côté de notre table. Nous l’avons bien sûr laissé faire, étonnés de le voir abandonner nonchalamment son téléphone et encore plus étonnés de le voir s’installer à une table terriblement éloignée de son téléphone. Quelque temps plus tard, nous terminons notre repas et avant de quitter le food court, faisons un signe au monsieur pour lui dire que nous abandonnons la table… et accessoirement son téléphone. Pas stressé le moins du monde, le monsieur nous fait un signe à son tour en continuant de manger tranquillement.

A peine commençions-nous à descendre les escaliers qu’une dame surgie de nulle part nous interpèle, essoufflée de nous avoir couru après à travers le food court : « Excusez-moi, vous avez oublié votre téléphone ! » (en anglais bien sûr). Nous lui expliquons alors que ce téléphone n’est pas le nôtre mais celui du monsieur assis là-bas.

Trois ans après cette petite histoire, je me demande encore ce qui est le plus hallucinant : pouvoir laisser charger son téléphone sans risque (et sans être à côté !) dans une ville de presque 9 millions d’habitants ou bien d’avoir quelqu’un qui nous courre après pour nous rapporter un téléphone portable oublié.

Dites adieu aux horaires que vous connaissez

Et plus particulièrement, aux horaires de lever et de coucher du soleil que vous connaissez. Parce que l’Amérique du nord, c’est aussi un autre monde pour notre cher petit soleil. Quelque soit la saison pendant laquelle vous vous rendrez à New York, vous serez forcément surpris !

Que ce soit en hiver, où la nuit noire est déjà confortablement installée dès 16 heures (et ça pendant plusieurs mois), pas simplement pendant quelques jours au mois de décembre. Pour la petite anecdote, nos amis québécois appellent ça « la grande noirceur ». Ça donne un bon petit aperçu du temps où la nuit noire s’installe pendant l’hiver…

Mais l’été aussi y va de son petit lot de surprises ! Oubliez les soirées d’été interminables où le soleil se couche à 22h30. De l’autre côté de l’Atlantique, il fait nuit noire à 21 heures grand max, même lors des plus longues journées de l’année. Alors oui, au début ça surprend… Et après toujours aussi ! Après 5 ans et autant de voyages à New York, je n’arrive toujours pas à me faire à ces soirées d’été bizarrement avortées !

Préparez-vous à rencontrer des styles vestimentaires différents

Autant vous prévenir tout de suite : en Amérique du nord, ce qui prime, ce n’est pas le style, c’est le CON-FORT ! Ou plus largement, la possibilité de s’habiller comme bon nous semble et de s’affranchir de toutes les règles du genre. Jeunes, vieux, moins jeunes ou moins vieux, tout le monde est à la même enseigne : il n’y a pas de règles en matière de style. Alors oui, vous allez parfois rencontrer des associations vestimentaires étranges qui feront frémir la Cristina Cordula qui sommeille en vous. Mais ce qu’il y a d’encore mieux, c’est que tout le monde se fiche royalement de comment les autres sont habillés. Ciao Cristina Cordula, bonjour la liberté !

Quel bonheur de pouvoir porter tout ce qu’on veut, comme on veut, sans s’occuper de ce qui va, de ce qui ne va pas ou du regard des autres ! Fini les complexes et les prises de tête, c’est le moment de se faire plaisir et de s’acheter tout ce qu’on a jamais osé. Et même quand on pense avoir tout vu, il restera toujours ce mec qui vient chercher son hamburger du samedi midi en pyjama. Et que ça ne surprend personne autour. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça tout simplement admirable.

Préparez-vous à prendre 2 kilos (par jour !)

Parce qu’il n’y aura pas que le samedi midi que vous aurez envie de dévaliser les étalages de nourriture qui vous entourent. Le problème, c’est qu’il y en a partout : du sucré, du salé, du sain, du pas sain du tout, de toutes sortes de nationalités différentes, du matin au soir. Imaginez qu’en plus de ça, il y aura toutes ces odeurs qui viendront gentiment vous titiller les narines à longueur de journée… De quoi faire craquer les plus réfractaires d’entre nous ! Alors imaginez un peu le calvaire pour les autres 🙂

Les trottoirs et les rues vont vous sembler gigantesquement grands

Quand on sait que la plus petite des ruelles nord américaines compte au minimum trois voies (une pour circuler et deux pour se garer), on comprend vite que le sens des proportions n’est pas tout à fait le même de l’autre côté de l’Atlantique. De même que la notion de boulevard ou d’avenue. A froid, on se demande presque parfois comment on va parvenir à traverser ces six ou huit voies de circulation sans s’arrêter faire une petite pause.

Vous ne vous attendez probablement pas à croiser autant d’animaux

Avec ses presque 9 millions d’habitants, on se dit que New York est une véritable jungle humaine. Oui, mais pas que ! New York est également une véritable jungle pour nos amis à pattes, à poils et à plumes. Savez-vous par exemple qu’un aigle à queue rousse niche depuis 1991 dans l’un des immeubles historiques qui borde la 5eme Avenue ? Savez-vous également que vous allez rencontrer un nombre incalculable d’écureuils dans les parcs et les squares de New York ? Et qu’ils essaieront probablement de vous amadouer pour goûter un petit morceau de votre repas ? Savez-vous que j’ai croisé pour la première fois de ma vie un raton laveur sauvage dans les allées de Central Park ? Ceci sans compter les hordes de caniches de plus ou moins gros format croisés le long des trottoirs de la grosse pomme. Oui, New York est définitivement une ville pleine de surprises… poilues !

Dites-vous que vous n’aurez jamais assez d’un voyage pour tout voir

C’est toute la magie de New York ! On ne peut JAMAIS réussir à en faire le tour. Parce qu’en plus de faire tout ce qui a été prévu sur le planning, on découvre une fois sur place une foule d’autres choses à faire et d’endroits à découvrir. Sans compter que la ville change du tout au tout en fonction des saisons qui apportent à leur tour de nouvelles activités… Bref, il y a toujours des dizaines de bonnes raisons d’y retourner !

Après ce voyage, vous allez probablement être obsédé par New York pour le reste de votre existence

Ne dites-pas que je ne vous avais pas prévenu !

A lire aussi :
➜ 10 anecdotes new yorkaises qui nous font aimer New York à la folie
➜ Pourquoi New York est-elle la ville la plus géniale du monde ?

✈︎ Continuons l’aventure sur Instagram : @laura_en_voyage ✈︎

Cet article vous a été utile ?

Laissez une évaluation si vous l'avez aimé !

3/5Nombre de vote(s) : 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *