Pourquoi c’est si bon de voyager ? (A New York ou ailleurs…)

L’idée de cet article m’a été soufflée il y a quelque temps par Isabelle sur la page Facebook du blog. Elle m’a dit : « Ce serait bien de faire un article pour les gens qui rêvent d’aller à New York (ou ailleurs) mais qui n’ont encore jamais osé sauter le pas. Histoire de les rassurer et de leur montrer que ça vaut vraiment le coup ». J’ai d’abord trouvé l’idée très bonne et puis j’ai commencé à réfléchir un peu plus sérieusement à la question. J’ai essayé de me souvenir de ce que je ressentais moi-même avant de me lancer dans nos voyages outre Atlantique. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que j’avais moi aussi dans ma petite tête tout plein de ces soit disant « bonnes raisons » plus ou moins objectives qui empêchent de sauter le pas et qui nous mettent inconsciemment les bâtons dans les roues.

Alors aujourd’hui, le moment est venu de montrer à tous ceux qui s’interdisent de réaliser leurs projets qu’il ne tient vraiment à pas grand chose de se lancer. Et surtout, vous n’imaginez pas tout ce que vous allez gagner en faisant le grand saut 🙂

A lire aussi : Comment New York a changé ma vie

« Un jour j’irai à New York » ! Pourquoi on a toujours des bonnes raisons de ne pas partir ?

lever-de-soleil-brooklyn-bridge

On entend souvent la même chose à propos des voyages quand on en discute autour de nous. « J’ai pas le temps de partir en voyage » ou « Ça coûte trop cher » ou encore « Je ne sais pas par où commencer pour me lancer ». En fait, je pense surtout que ce sont de faux prétextes. Véridiques car on les pense vraiment mais faux parce qu’on trouve toujours réellement le temps où l’argent pour ce qu’on a vraiment envie de faire. Donc si on ne trouve pas le temps ni l’argent, c’est que dans le fond, on n’a pas tant envie de voyager que ça. Tout est une question de priorité !

Moi aussi pendant des années, je martelais à qui voulait bien l’entendre « Un jour j’irai à New York ». Le genre de phrase qu’on dit sans trop mesurer ce que ça implique. Mais je n’ai jamais ouvert ne serait-ce qu’un seul comparateur de vol pour voir combien pouvait coûter un aller / retour à New York. La grosse pomme était donc quand même sacrément loin dans mon esprit contrairement à ce que je voulais bien dire ! Et puis j’ai rencontré Florian, nous avons commencé à voyager d’abord en Europe. Lui avait déjà fait plusieurs voyages en Amérique du nord et il a commencé à m’en parler assez rapidement. Et c’est là que les faux prétextes ont commencé à germer dans mon esprit :

– « On n’a pas assez d’expérience pour organiser des gros voyages comme ça ».

– « Avec un seul salaire, on n’arrivera jamais à financer un tel voyage « .

– « Autant profiter pour faire plein de petits voyages plus accessibles en Europe, on verra pour les gros voyages quand on sera plus vieux et qu’on aura plus d’argent ».

Pfffff. Foutaises.

Encore une fois, tout est une question de priorité. Lorsqu’on a réellement envie de faire quelque chose, on se donne les moyens d’y arriver quelques soient les sacrifices ou les aménagements que ça demande. Et c’est en fait ce qui s’est passé sans que je m’en rende compte. Un beau jour, on a finalement eu assez d’argent de côté pour se payer un aller retour Paris / New York. Et quand on n’a pas l’habitude de manipuler des grosses sommes d’argent, on trouve ça juste démentiel de prendre sa petite carte bleue pour payer 1000€ de billets d’avion ! Je me souviendrai toujours de cette soirée où j’ai acheté ce premier vol transatlantique. J’avais l’impression de jouer ma vie. C’était tout simplement irréel ! On devait dîner au restaurant le soir même, j’ai dansé dans la rue en y allant.

reservation-vol-air-france

Alors voilà, il n’y a pas de recette miracle pour donner vie à ses rêves. Il faut juste le vouloir très fort et s’en donner les moyens. Et surtout être au clair avec ses priorités. Le jour où on décide de donner la priorité aux voyages, ça devient tout de suite beaucoup plus simple à réaliser !

Pourquoi les voyages sont-ils si enrichissants ?

Voyager, c’est vraiment tout un état d’esprit selon moi. Le voyage ne commence pas simplement le jour de votre vol aller et ne se termine pas non plus tout à fait le jour de votre vol retour. Voici pourquoi :

  • Préparer son voyage, c’est déjà un voyage avant le voyage.

guide-du-routardEh oui ! Dès qu’on commence à organiser son voyage, on a déjà un peu un pied vers notre destination ! Personnellement, j’adore la période qui consiste à organiser nos voyages à New York (ou ailleurs !). Réserver l’hébergement, choisir un petit hôtel sympa ou un hébergement insolite, lire des centaines d’avis de voyageurs, éplucher le routard à la recherche d’activités sympas, parcourir des guides spécialisés dans les adresses de restos ou de bars, établir une feuille de route, planifier des sorties, tout ça c’est un pur bonheur ! On voit son voyage se construire petit à petit sous ses yeux, on a en tête toutes les choses merveilleuses qu’on ne va pas tarder à découvrir. Bref, on a déjà bien attaqué le voyage en fait !

  • Et puis, il y a l’adrénaline du départ.

On est déjà tous très heureux lorsqu’on part en vacances l’été ou même lorsqu’on s’échappe du quotidien lors d’un petit weekend d’évasion. Mais l’adrénaline qu’on ressent avant de s’envoler pour un voyage au long cours ou tout simplement vers une destination qui nous fait rêver, c’est vraiment autre chose ! De l’adrénaline pure et dure qu’on sent dans chaque centimètre carré de notre corps ! Boucler sa valise une bonne fois pour toutes, fermer sa porte pour la dernière fois et commencer son transit vers l’aéroport, juste ce qu’il faut pour redevenir un(e) gamin(e) qui trépigne jusqu’à n’en plus pouvoir !

  • Les voyages ouvrent l’esprit.

Non, je ne bascule pas ici dans de l’auto-congratulation. Mais indéniablement, les voyages changent notre vision du monde et des différentes cultures. On n’a pas la même vision des choses quand on a un aperçu de comment les choses se passent ailleurs. On est peut-être un peu plus lucide ou en tout cas, on voit avec un peu plus de clairvoyance ce qui est bien chez nous et ce qui l’est un peu moins. De la même façon, on observe également ce genre de choses dans les différents pays qu’on visite. Mais bien sûr, il sera plus difficile d’observer tout ça si on considère son voyage comme de simples vacances. Visiter la statue de la liberté ou monter en haut de l’empire state building n’informe pas sur la culture ou les mentalités des Etats-Unis. Par contre, s’immerger dans la vie quotidienne et observer le quotidien des gens qui nous entourent, c’est pour moi le fondement même et l’aboutissement d’un voyage.

  • On y gagne un formidable enrichissement personnel.

DCIM100GOPROGOPR0344.C’est simple, depuis que je voyage, j’ai l’impression d’avoir trouvé une certaine stabilité, un fil conducteur. J’ai la satisfaction de dire que je n’éprouve pas de regrets ni de remords sur le déroulement de mon existence. Bien sûr, c’est un ressenti purement personnel, je ne suis pas en train de dire qu’on passe à côté de sa vie si on ne voyage pas. D’ailleurs, je respecte et comprends tout à fait les gens qui n’ont pas les mêmes besoins ni les mêmes attentes. Toujours est-il que je suis bien mieux dans mes baskets depuis que j’ai trouvé cette forme d’épanouissement personnel.

  • Une fois qu’on a sauté le pas, on devient accro.

Vous êtes prévenus, voyager rend accro ! Une fois qu’on a mis le doigt dans la prise, on ne peut plus s’en décoller ! A peine rentré, on pense déjà à sa prochaine destination et on commence à potasser, à se renseigner sur toutes sortes de choses. Et on ne tarde pas à recommencer à planifier un futur voyage (même lointain).

  • Il n’y a pas que les grands voyages dans la vie.

Bien sûr, tout ceci est également valable pour les petits voyages. Finalement, on n’a pas besoin de s’en aller forcément à l’autre bout du monde pour gagner un peu de dépaysement. C’est pour ça que j’aime par dessus tout nos voyages en Espagne et en Italie. Nos voisins européens ont aussi des tonnes de choses à nous apprendre et à nous faire découvrir. Le tout pour un budget beaucoup plus accessible, alors on aurait tort de s’en priver.

Pourquoi c’est si bon de voyager à New York en particulier ?

travel-lovers-brooklyn-bridge

Avec tout ça, j’espère que les voyageurs hésitants commenceront à entrevoir tout ce qu’il y a de bénéfique et de positif à voyager ! Mais qu’en est-il de ceux qui pensent à aller à New York mais qui n’ont pas encore sauté le pas ?

Je me contenterai tout simplement de dire que c’est finalement bien mieux que tout ce quon voit dans les films ! Bien sûr, on connaît déjà tous les lieux emblématiques de la grosse pomme, on sait à quoi elle ressemble avec ses taxis jaunes et ses buildings célèbres. Mais tant que vous n’y aurez pas mis les pieds, vous ne pourrez pas ressentir cette formidable énergie et cette atmosphère si palpitante ! New York dépasse tout ce que vous avez pu imaginer dans votre tête. Alors, lancez-vous, et si vous ne savez pas par où commencer pour organiser ce voyage, vous devriez trouver de quoi vous aiguiller à travers les 200 articles de ce blog !

Mon guide pour bien préparer un voyage à New York se trouve ici. Vous pouvez également consulter la section guide pratique (pour faire le point sur les quartiers de New York, les transports en commun, les différents types d’hébergement ou encore la météo). N’oubliez pas non plus de jeter un oeil à mes bonnes adresses (pour dormir, manger ou faire du shopping). Enfin, vous trouverez un récapitulatif de toutes les activités et visites à faire à New York ici !

Sinon, vous pouvez aussi me contacter pour poser toutes les questions qui vous tracassent, je me ferai un plaisir d’y répondre 🙂

A lire aussi : Pourquoi New York est-elle la ville la plus géniale du monde ?


en-promotion-a-new-york-vol-hotel-activites


5 commentaires

  • En lisant ton article j’ai retrouvé toutes les motivations et les idées qui m’ont permis de voyager ! Bon j’ai fait des études de tourisme et j’avoue que ça m’a déjà bien aidé. Je suis d’accord avec tous les points que tu as énoncés ! Une de mes parties préférées, c’est la préparation du voyage. J’adore tellement ça que mes proches me laissent souvent tout organiser LOL c’est un voyage avant le voyage comme tu dis! Merci pour ce bel article et je garde ton blog sous la main puisque j’envisage de partir à New York cette année 😀

  • Tu as trouvé les mots justes, je me retrouve tout à fait dans ton article! 🙂

  • Mais je suis d’accord avec toi sur tout
    Je vais à NY tous les ans depuis 2012 et je voyage ailleurs aussi
    Et j’ai transmis le virus à l’amoureux depuis
    Ca nous fait tellement grandir
    Et voir la vie autrement 😉

  • Pas de chance, tu as toi aussi été touchée par le virus du voyage!
    Normalement, nous serons bientôt nous aussi gagnés par la maladie NY, on aimerait beaucoup y aller en avril 2017 🙂 (on voit loin, histoire d’économiser pour, je ne suis pas non plus habituée aux longs voyages)

  • Merci pour ce bel article qui traduit exactement ce qui nous est arrivé à nous aussi !! Nous n’avions jamais voyagé sauf port aventura avec le CEde la société. Puis pour les 50 ans de mon mari in a décidé sur un coup de tête de partir faire une boucle de 17 jours dans l’ouest des États Unis ! C’était en 2012! Depuis nous sommes allés 2 fois à NEW York! Et en avril nous refaisons en ciblant davantage ce que nous rêvons de faire ou de refaire un super voyage de nouveau dans l’ouest !! Location voiture etc comme la première fois ! Nous avons attrapé le virus des voyages ! Pourtant nous n’avons pas un euro de côté mais on économise ! On se serre un peu plus la ceinture sur des choses inutiles pour pouvoir financer ces voyages ! Qui somme toute ne sont pas plus chers que certaines destinations en France ! Oui les voyages sont devenus une passion ! Ce qui est pris est pris ! Et notre « disque dur » est rempli de tous ces souvenirs ! Ces paysages magnifiques et ces lieux mythiques qui nous ont marqués à jamais ! Nous les revivons quotidiennement dès que nous regardons une série tv américaine ou dans un poster , un reportage etc… Du bonheur du bonheur !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *