Les 7 commandements d’un bon planning pour un voyage New York

planning

activites-new-york-cheque-vacancesQue ce soit pour un premier ou pour un dixième voyage à New York, tout le monde se pose la question du planning ! Bien sûr, le sujet revêt une importance capitale surtout s‘il s’agit de votre premier voyage à NYC. On aimerait tous avoir le temps de tout voir, de visiter toutes les bonnes adresses dont on a entendu parler et de découvrir tous les quartiers de la ville… Mais pour beaucoup d’entre vous, il n’est pas forcément facile d’établir ce fameux planning !

Je reçois d’ailleurs de nombreux messages de lecteurs qui me demandent mon avis au fur et à mesure de l’élaboration de leur planning. Afin que ces échanges puissent être utiles à tout le monde, j’ai décidé aujourd’hui de regrouper quelques conseils et de publier cette liste de 7 commandements à respecter pour organiser un bon planning de voyage à New York. Étape après étape, vous pourrez ainsi élaborer un vrai planning personnalisé tout en évitant les principales erreurs d’organisation 🙂

A lire aussi : Visiter New York en 3 jours, quelques exemples de plannings

1. À la durée de ton séjour, tu t’adapteras.

Avant toute chose, il est essentiel de prendre en considération le nombre de jours passés sur place à New York. Car en pratique, on n’organise pas tout à fait de la même façon les courts et les longs séjours. Généralement, plus le séjour est restreint dans le temps et plus le planning aura tendance à être précis. Pour les voyages de 4, 5 ou 6 jours, il est surtout  primordial d’éviter toute perte de temps inutile. Pour cela, le programme de vos journées doit être suffisamment anticipé.

En revanche, les longs séjours de 8 ou 10 jours permettent une plus grande flexibilité. Bien sûr, le programme doit toujours être établi à l’avance mais vous avez l’avantage de pouvoir le moduler avec une plus grande liberté. Par exemple, lors de mes voyages d’une semaine ou deux à New York, j’ai pour habitude de dresser simplement une liste des lieux et des activités que je souhaite faire et j’organise ensuite mes journées en fonction de mes envies.

2. Des listes tu dresseras.

Personne n’est infaillible, et pour ne rien oublier, rien de tel que des listes ! En bon élève que vous êtes, vous aurez préalablement jeté un œil à un ou plusieurs guides papier afin de repérer les visites, les activités et les bonnes adresses que vous ne voulez louper sous aucun prétexte pendant votre voyage.

A lire aussi : Les meilleurs guides touristiques sur New York City

listes-planning-voyage-new-york

Loin d’être une perte de temps, cette étape sert avant tout à commencer sur de bonnes bases en ayant une vue d’ensemble de TOUT ce que vous voulez faire ou voir à New York, et ce, que votre séjour soit court ou long. Bien sûr, pour les maniaques de l’organisation (et je m’inclue moi-même dans ce groupe !), on peut dresser une liste pour les activités, une autre pour les magasins, une autre pour les restaurants etc. Le mieux étant d’indiquer à côté de chaque lieu ou adresse le quartier où il se trouve afin de pouvoir ensuite organiser des journées ou demi-journées qui ciblent une zone géographique précise dans la ville.

3. Par quartier, tu regrouperas.

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais le temps sera votre principal adversaire pendant toute la durée de votre voyage à New York. Il est donc essentiel d’optimiser au maximum le programme de vos journées. Pour cela, il y a un élément essentiel à prendre en considération : les temps de déplacement (qui peuvent être très importants à New York, ne l’oubliez pas !).

La meilleure chose à faire pour éviter de perdre du temps est donc de regrouper vos activités et vos visites par quartiers. On peut ensuite organiser le planning par blocs de demi-journées ou de journées entières. Par exemple, le nombre très élevé d’activités touristiques concentrées à Lower Manhattan pousse la majorité d’entre nous à y passer une journée entière. On retrouve ici toute l’utilité de nos petites listes pour identifier rapidement ce qu’il y a à faire ou à voir dans chaque quartier.

A lire aussi : Les incontournables et bonnes adresses quartier par quartier

liste-activites-par-quartiers-voyage-new-york

Une ancienne liste de préparation de mon second voyage à New York.

De la même façon, pour les quartiers où il y a moins de choses à faire on peut organiser une demi-journée dans un premier quartier le matin et passer l’après-midi dans un quartier voisin. Limiter au maximum les déplacements est toujours un excellent moyen de gagner du temps pour les visites et la découverte de la ville.

4. Des activités intérieures et extérieures tu mêleras.

Dans la mesure du possible, il est important de toujours avoir des solutions de repli car l’emploi du temps peut être soumis à de nombreux aléas indépendants de notre volonté. Que ce soit à cause de la météo, de l’actualité, d’un problème de transport ou de n’importe quel autre facteur, il est toujours recommandé de varier les activités au cours de la journée.

Par exemple, si vous voyagez à New York entre les mois de novembre et de mars, évitez au maximum d’organiser des journées où il faudra passer l’intégralité de la journée dehors. Idem pour les voyages entre juin et septembre, les températures caniculaires vous feront rapidement regretter de ne pas avoir inclus quelques moments de fraîcheur à l’intérieur. En organisant votre planning sous la forme de blocs, vous pourrez ainsi repérer rapidement les journées ou demi-journées qui ne sont pas suffisamment diversifiées.

A lire aussi :

– Visiter New York en hiver, mes conseils pour un voyage réussi

– Comment survivre à un voyage estival à NYC ?

5. Des journées interchangeables tu organiseras.

Toujours à cause des éventuelles perturbations, il est très important de ne pas organiser un planning trop strict. Beaucoup partent dans l’idée de se tenir à un programme bien précis le premier jour du voyage puis de réitérer le second jour et ainsi de suite. Dans la pratique, beaucoup de choses peuvent perturber ces plans une fois sur place. Le mieux reste encore de partir avec un planning type qui prévoit un programme en fonction du nombre de jours passés sur place et d’adapter ensuite ce planning en fonction des conditions que vous rencontrez. Par exemple, le programme initialement prévu pour le J1 sera peut-être beaucoup plus adapté le J4 ou inversement.

Bien sûr, il y a parfois quelques exceptions avec certaines activités qui doivent se réserver longtemps à l’avance et se dérouler un jour bien précis. Dans ce cas, il faudra s’en tenir aux jours et aux heures de passage initialement prévus. Mais pour le reste, la flexibilité et les envies doivent toujours primer ! Et surtout ne commettez pas l’erreur de vous lancer dans un planning qui répertorie une activité ou quelque chose à faire pour chaque heure de la journée ! Vous ne vous en sortirez pas une fois sur place !

planning-new-york-interchangeable

6. Les journées trop chargées tu éviteras.

Il s’agit sans doute de l’erreur la plus fréquemment commise. L’impatience de découvrir la folie de New York City peut nous faire oublier que les journées y seront très fatigantes ! Bien sûr, nous voulons tous voir un maximum de choses dans le court temps imparti de notre voyage. Mais à trop vouloir en faire, attention à ne pas négliger la notion de plaisir ! Un voyage réussi n’est pas forcément synonyme d’un marathon touristique

Je me souviens par exemple avoir reçu certaines ébauches de plannings de la part de lecteurs qui n’hésitaient pas à prévoir la découverte de deux ou trois quartiers par demi-journée. C’est bien sûr beaucoup trop ! En comptant les temps de déplacement, il ne reste quasiment plus rien à faire une fois sur place. Et avec une telle densité de visite, vous survolerez plus que vous ne visiterez réellement…

7. Sur ta condition physique tu te pencheras.

Pour un voyage tel que celui-ci, il est important d’avoir une bonne connaissance de sa condition physique mais aussi de sa résistance à la fatigue. En premier lieu, le décalage horaire joue un certain nombre de tours notamment lors des premiers jours du voyage ! Si vous y êtes sensible, vous pouvez par exemple éviter d’organiser des sorties ou des activités en soirée au début de votre séjour.

Soyez d’autant plus vigilant si vous voyagez avec des enfants en bas âge, si vous êtes senior ou si vous êtes atteint d’un handicap ou d’un quelconque problème de santé. Tout le monde a le droit de profiter d’un voyage de rêve à New York, mais il faut tout simplement penser à l’adapter à sa condition et à celle des proches avec lesquels on voyage ! Pensez notamment au fait que l’on marche beaucoup à New York (rarement moins de 10 km par jour…). Petit conseil : n’oubliez pas les pauses 🙂

A lire aussi : Pourquoi il est essentiel de voyager à New York avec une assurance santé ?

rue-de-new-york

Et voilà ! Vous devriez maintenant être en mesure de créer un planning à la fois personnalisé et adapté à vos envies et vos capacités. Vous le savez désormais : il n’existe pas de planning idéal et universel pour découvrir New York City. Mais en prenant son temps, en s’écoutant et en acceptant de laisser une petite place à l’imprévu, il y a de fortes chances pour que votre découverte de la ville se passe dans les meilleures conditions possibles !

Et si jamais il vous reste des questions à propos de la préparation de votre planning de voyage à New York, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires ! Elles aideront probablement beaucoup d’autres lecteurs 😉


promotions-activites-voyage-new-york


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *